jeudi 30 juin 2011

Vernissage de l’exposition de Yap à la Roseraie, ce vendredi 1er juillet.


Ce vendredi 1er juillet, à la Roseraie de Provins, 11 rue des Près, Danielle Yap et Isabelle Clergeot accueilleront les visiteurs pour le vernissage de l’exposition des œuvres de la première, à partir de 18h30.

Les peintures et pastels de Yap font ainsi suite à celles de Cécile Buffet qui ont figuré sur les murs de la salle de réception de la Roseraie durant ce mois de juin. Yap, dont les œuvres seront présentes jusqu’à la fin de juillet exposait déjà en juin dernier dans la demeure des Vieux Bains en ville basse et en septembre, Hôtel de Savigny en ville haute. Tout en signant ses réalisations habituelles, elle avait créé la surprise avec bon nombre de pastels représentant des personnages connus ainsi qu’une série mettant en scène des chevaux.
Å la Roseraie, l’on se rendra compte qu’elle reste fidèle à ses représentations de vues attachantes de Provins sous le charme de laquelle elle reconnaît se trouver depuis qu’elle y réside. Elle présentera également des compositions remarquables autour du cheval, entre autres. Sa grande sensibilité de toujours, sa grande capacité à transmettre par son art, ses émotions, ses interrogations, sa perception du monde seront de nouveau la toile de fond de son romantisme, de sa spiritualité teintée d’onirisme...

- La Roseraie de Provins, rue des Prés, 77 160 – Provins. Ouverture tous les jours, de 10 à 19 heures et nocturle le samedi 2 juillet
Tel/fax: 01.60.58.05.78.
laroseraiedeprovins@gmail.fr (www.roseraie-provins.com).


Un concert flûtes et piano.
La roseraie accueille de surcroît, le samedi 2 juillet en nocturne, à partir de 21 heures, un concert de flûtes et piano de Franz et Karl Doppler, donné par l’École de musique de la Communauté de Communes du Provinois. L’entrée en sera libre.
L’École de musique du Provinois se produit régulièrement dans toute la région. Après la Roseraie ce samedi, on la retrouvera le vendredi 21 octobre, dans le cadre de la Saison 2011/2012 du Centre culturel et sportif Saint Ayoul, au Petit Théâtre, avec un panorama de la harpe. Plus tard aussi, le vendredi 9 mars avec musique de chambre cette fois-ci.

mercredi 29 juin 2011

Une soirée Paëlla, ce samedi 2 juillet à Villenauxe-la-Grande.

C’est au restaurant Le Flaubert, à Villenauxe-la-Grande, qu’est organisée, au profit du handicap mental, avec l'association "Les Musicales du Quai de la Pallée", et en musique le groupe Pol Mac Déon, une soirée paëlla, ce samedi 2 juillet à partir de 20 heures. Cette démarche, dans le but de souscrire au projet d’établissement et service d’aide par le travail de Romilly-sur-Seine, afin d’y accueillir des personnes en situation de handicap mental.
La participation demandée sera de 15€ par personne. Réservations : 03.25.25.15.15 et 06.68.59.84.58.
- Contact: Office de Tourisme du Nogentais et de la Vallée de la Seine, 53 rue des Fossés, 10400 – Nogent sur Seine. Tel. Fax : 03.25.39.42.07.
Courriel : otnogentaisvalleedeseine@wanadoo.fr
Site Internet : www.tourisme-nogentais.fr
- L’Office de tourisme est à l’écoute du lundi au samedi de 9 à 12h30 et de 14 à 17h30 et le dimanche de 10h à 12h ( de juin à septembre)

mardi 28 juin 2011

Un «enfant de la balle» à la brocante de Saint Brice.


On reconnaîtra aisément ce stand, toujours placé en face de l’école de Saint Brice. Ceux qui le tiennent, non seulement contribuent au succès de la brocante du village, comme tous les Saint-Briçois qui « tiennent boutique », et ceux qui les rejoignent, mais vont au-delà même, en créant l’attraction.

Ainsi cet «enfant de la balle» qui n’hésite pas à attirer le visiteur, comme dans la chanson d’Éddie Constantine qu’on entendait au milieu du siècle dernier. On considérait alors qu’un «enfant de la balle» était un enfant de comédien, d’acteur, un artiste de cirque dont les parents faisaient le même métier… On serait presqu'à se poser la question, avec ce trio labellisé Da Costa, qui faisait face au stand de restauration rapide tenu par Sandrine, Luc et Patrick, lorsque nous y passions pour acheter quelques pâtisseries, mais surtout passer un moment avec des amis: le toujours jeune, à la petite balle jaune de tennis se mettait en scène, pour le plus grand plaisir du chaland.

Du coup, nous vous proposons une petite recherche sur l’origine de cette appellation:
Au XVIIème siècle, un enfant de la balle était une "personne exerçant la même profession que ses parents", sens qu'on utilise encore parfois aujourd'hui.
Plusieurs origines sont proposées pour cette expression: selon Furetière en 1690, la balle vient du jeu de paume. L'enfant de la balle était le fils d'un maître d'un jeu de paume, tellement exercé malgré son jeune âge, qu'il était dangereux de vouloir s'y mesurer.
Le Dictionnaire Historique de la Langue Française, faisant référence à Guiraud, indique que la balle ne serait pas un petit ballon, mais un de ces anciens paquets de marchandises, enrobés d'une toile pour les transporter. Un enfant de la balle aurait alors d'abord désigné un enfant ou membre d'une association secrète de marchands itinérants.
Par ailleurs, Eugène Boutmy, dans son Dictionnaire de l'Argot des typographes écrit qu’un enfant de la balle était "un ouvrier compositeur dont le père était lui-même typographe, et qui, depuis son enfance, a été élevé dans l'imprimerie. L'origine de cette expression, qui est passée dans la langue vulgaire, est assez peu connue. Elle vient de ce que, avant l'invention des rouleaux, on se servait, pour encrer les formes, de tampons ou balles."

- Et pour conclure, un passage de la chanson d’Eddie Constantine :
« Un enfant de la balle
Ça fait ses malles
Et ça s'trimbale
Partout
N'importe où… »

vendredi 24 juin 2011

Portes Ouvertes à la Carreline ces 25 et 26 juin.


Pour ces samedi 25 et dimanche 26 juin, la Ferme de la Carreline qui propose des produits du terroir, vente de produits fermiers, restauration, traiteur sur place ou à emporter et qui offre par ailleurs une terrasse et un vaste parking privé, sera en Portes Ouvertes.

Une bonne opportunité pour découvrir cet agréable site qui se trouve au 1 Rue de la Ferté-Gaucher, 77560 – Courtacon (Téléphone au 01.64.00.32.24 - 06.87.97.48.75 – 06.70.68.01.51) et y faire ses courses.

Il est de nouveau ouvert aux usagers depuis quelques semaines et propose de façon permanente, des expositions d’artistes. Ce samedi 25, prend fin l’exposition des photos de Martine Cotting et Olivier Duchêne sur les Pays-Bas et débute celle que nous évoquions par ailleurs de Caroline Batogé et Alain Ory, notamment par un vernissage prévu ce jour à 18 heures.

Musique et guinguette à Nogent sur Seine ces 25 et 26 juin.

Après la Fête de la Musique de ce début de semaine, on retrouve une ambiance des plus festives à Nogent sur Seine durant ce dernier week-end de juin.

- Le samedi 25 juin au matin, à l’Espace Boeswillwald et sur le marché, est proposée la journée portes-ouvertes de l’École de Musique de Nogent sur Seine (E.M.N.) et animation musicale sur la place.
- Le dimanche 26 juin Guinguette en bord de Seine, devant les locaux de l’Aviron, sente de Villiers aux Choux avec à partir de 10 heures, des animations sur l’eau du Cercle d’Aviron Nogentais, buvette et démonstrations «Les Artistes en Fête» des artistes et artisans du collectif Zygom’Art…
Sans oublier, à partir de 14h30, musette avec Jean-Louis Passini et l’orchestre Caviar et animations folkloriques de l’Association Nos Gens d’hier.

- Contact au 03.25.39.42.00 (Hôtel de ville: www.nogent-sur-seine.fr) ou 03.25.39.42.07 (Office de Tourisme du Nogentais: www.tourisme-nogentais.fr).

Chez Planète livres, Lizzie Napoli dédicace ce samedi 25 juin.

Pascale Couttet de la librairie 'Planète Livres' à Provins organise une séance de dédicaces ce samedi 25 juin, à partir de 15 heures. Elle accueillera Lizzie Napoli dont elle évoque le talent, le sourire et la voix chaleureuse…

La production de celle-ci reflète une intense joie de vivre qu’on retrouve dans ses textes aussi bien que dans ses dessins, d’une grande précision et exécutés à l’encre de Chine. On retrouvera tout ce talent dans le dernier livret qu’elle vient de publier: «Si j’avais un jardin en Provence…». À si peu des grandes vacances, c’est une invitation au rêve, à la flânerie, sous le soleil brûlant et le chant des cigales, ou à l’ombre des pins ou des lauriers…
Il faut dire que l’auteure possède un jardin en Provence. Effectivement, et elle ne pouvait pas avoir de meilleure idée que cet ouvrage pour en faire découvrir et partager les plaisirs aux lecteurs, comme ce sirop au cassis de sa voisine Marthe dont elle a aussi le secret…

Peut-être confiera-t-elle encore ce secret qui fait qu’à six ans, elle perdit la vue pendant deux mois, durant lesquels son rêve était, si un jour elle retrouvait la capacité de voir, de «dessiner la fenêtre de sa chambre et l’arbre devant, pour que ça reste!». Et un jour, pendant une transfusion, elle réalise qu’elle voit de nouveau. Non seulement elle va dessiner cet arbre devant sa fenêtre, mais, encouragée par sa mère, elle dessinera tous les souvenirs qui lui reviennent en mémoire… Ce fut en quelque Ce fut en quelque sorte le point de départ de cette vocation d’impressionniste qui la fit voyager d’Ukraine aux États-Unis, en passant par Israël, le Maroc, les Antilles…

- Si j’avais un jardin en Provence…», chez Équinoxe, et de nombreux autres livrets. Ce samedi 25 juin, chez Planète livres, 3 rue des Cordeliers à Provins. Tél/Fax: 01.60.67.21.17. Email : planete.livres@hotmail.fr

jeudi 23 juin 2011

Caroline Batogé et Alain Ory exposent à la Carreline.

Alors que jusqu’à ce vendredi 24 juin, il est encore possible de voir l’exposition photographique « Brèves des Pays-Bas » de Martine Cotting et Olivier Duchêne, à la Ferme de la Carreline, au croisement de la RN4 et de la route de la Ferté-Gaucher, à Courtacon, l’on pourra enchaîner dès le lendemain avec le vernissage de celle consacrée aux peintures de Caroline Batogé et alain Ory.

Ce vernissage se situera donc dès le samedi 25 juin, à 18 heures, offrant entre autres, la possibilité de découvrir non seulement deux artistes de talent, mais aussi ce site qui est ouvert au public, de nouveau, depuis quelques mois (ouverture de 10 à 20 heures, tous les jours, au 1 rue de la Ferté-Gaucher, 77560 – Courtacon. Téléphone au 01.64.00.32.24).

Pour illustrer cet écrit, nous proposons cette photo d’Alain Ory qui, met son talent au service d’une pédagogie. Il n’a de cesse de partager des moments forts avec les autres, avec le plus grand nombre. Ici dans une résidence Personnes Âgées où il intervenait gracieusement à l’invitation d’un ami, dans le cadre de la Grande Semaine Bleue Nationale, pour l’élaboration d’une grande œuvre collective.

Les autres dates des Arts en Boule:
- Samedi 2 juillet: Journée Portes Ouvertes des Arts en Boule de 10 à 17 heures à Rupéreux, 11 route de Courchamp (Tél: 01.60.67.72.29. Mail: contact@artsenboule.com).
- À partir du 4 juillet: Ateliers d’expression dans les villages partenaires.
- Vendredi 29 juillet: Après-midi festif à Rupéreux à partir de 14h30
.

mercredi 22 juin 2011

La Chorale du Montois et la Compagnie du Dragon et de la Lézarde.


Les Médiévales de Provins viennent de se dérouler, sur le thème « Saveurs, plantes et jardins ». Au nombre des saveurs particulièrement prisées, les prestations des artistes de la Chorale du Montois et de la Compagnie du Dragon et de la Lézarde dans un répertoire intitulé « Ris et chanteries ».

Bien nommé, ce thème qui dans la cour du Musée, fit passer de très agréables moments à un public qui se renouvelait sans cesse au rythme des farces jouées sur scène et des chanteries justement interprétées par l’ensemble du chœur.

Sissi et Jacques Mourolin nous confirment justement par mail de ce jour, que le dernier concert qu’ils vont donner avant les grandes vacances, le sera ce samedi soir 25 juin, à 21 heures, dans le cadre du Jardin Garnier.

Le sourire des bénévoles, pour la brocante de Pentecôte.

Certes, il y avait quelques espaces libres, lors de cette brocante de Pentecôte de Saint Brice. Il faut croire que la pluie de la veille et les petits résidus pluvieux de la nuit avait découragé nombre d’exposants. À savoir aussi que ce jour là, d’autres brocantes et vide-greniers jouaient la concurrence dans la région, notamment à Sens, reconnue d’importance et de grand attrait… Peut-être encore, regrettera-t-on un jour ces week-ends d’antan, durant lesquels étaient regroupées des manifestations qui mutualisaient leurs capacités attractives, comme la course cycliste organisée par le Guidon Provinois, la course hors stade de la Foulée saint briçoise, et la brocante vide-grenier du lundi de Pentecôte?
Il n’empêche qu’en ce dernier lundi de Pentecôte, le beau temps relatif, il fit même chaud l’après-midi ne pouvait que laisser des regrets à ceux, exposants ou visiteurs, qui avaient renoncé à faire le déplacement.
Comme d’habitude, nous y avons partagé d’agréables moments avec des bénévoles sans lesquels ces événements ne pourraient pas se pérenniser, sans oublier des exposants accueillants, sympathiques et faisant même le spectacle!
Les circonstances ne nous ont pas permis d’aller jusqu’au bout de la rue Pierre Dupont, où d’autres bénévoles officiaient courageusement aux frites, barbecue, boissons fraiches et autres café… À travers ceux dont nous proposons aujourd’hui la photo, nous les saluons tous…

La Fête de l’été à Vimpelles, ce samedi 25 juin.

Quelle bonne idée a-t-on eu à Vimpelles d’associer Fête de la Musique et Feu de Saint Jean. Cela se passera ce samedi 25 juin et sur place l’on trouvera buvette, barbecue, les Spams en concert, le Feu de la Saint Jean, un feu d’artifice, le tout dans une ambiance de Fête de l’été.
- Contact: jose.clement77@wanadoo.fr

Portes Ouvertes Rupéreux, pour «Les Arts en Boule».

Nouveaux locaux pour le Centre social «Les Arts en Boule» depuis le printemps dernier et possibilité pour tous ceux qui le souhaitent de les découvrir ce samedi 2 juillet, lors de Portes Ouvertes proposées par ses membres, de 10 à 17 heures.

En effet, depuis début mars, la structure à établi ses quartiers à Rupéreux, 11 route de Courchamp. Ce village dont Laurence Garnier est le premier élu, pour être le plus petit en nombre d’habitants, de la Communauté de Communes du Provinois (à peine la centaine), n’en est pas moins pour Les Arts en Boule, celui qui leur permet de se situer au cœur de leur secteur d’intervention.
Cette implantation devrait permettre à ce centre social, de maximaliser tous les secteurs de compétence par lesquels ils se sont fait connaître, tant dans leurs prestations «à demeure» que dans leurs interventions «pilotées» à distance.

- Contacts: «Les Arts en Boule», 11 Route de Courchamp, 77560 – Rupéreux. Tél: 01.60.67.72.29. Fax: 01.60.67.63.52. Mail: contact@artsenboule.com

mardi 21 juin 2011

La Fête de la Musique avec Chœur d’Errance, ce 21 juin.

« Quand un être chante tout doucement, sans oser lever la voix
et un autre vient et commence à chanter avec lui,
le premier alors peut plus facilement faire entendre son chant.
C'est cela la syntonie entre esprit et esprit ».
(Hassidim).

Info de dernière: en ce soir de premier d’été, 21 juin s’il vous plait, il est 19 heures et nous recevons l’information dont les lignes ci-dessus sont le préambule. Ce soir, à 21 heures, dans le cadre de la Fête de la Musique, le Chœur d’Errance (de la Compagnie Errance), donne de la voix, du timbre, de la musique. Cela se passera dans le vestibule de l’Hôtel Dieu, Rue Saint Thibault à Provins.

Les techniciens viennent juste de finir d’installer les podiums dans toute la ville. Ce soir, la musique sera partout dans Provins. Pourvu que la pluie ne s’invite pas !

lundi 20 juin 2011

Après l’Alsace et l’Yonne, les prévisions de rentrée pour le Club de Loisirs de Saint Brice.

Après leur séjour en Alsace que nous évoquions il y a peu, et dont chacun avait gardé un excellent souvenir, les participants du Club des Loisirs de St Brice sont partis en Loco pour une balade d’une journée dans l'Yonne.

La Loco restaurée par des bénévoles les a emmenés dans un moulin ou le logis de l'ancien meunier est un vrai musée. Le propriétaire est aussi guide, fermier, et restaurateur. L'après midi, reprise de la Loco pour visiter une poterie du 18ème siècle avec un très rare four couché. Une journée agréable et certains en ont profité pour s'inscrire pour les prochaines sorties, notamment le déjeuner spectacle au Pavillon Baltard le 11 décembre avec un Noël Russe et les couleurs d'autrefois (avec 35 artistes danseurs, chanteurs, musiciens, 250 costumes, le prix pour les adhérents étant de 79 € et pour les autres de 95 €) et le spectacle «Âge tendre» à Paris le 22 janvier 2012 (avec plus de 3 heures de tubes légendaires, le prix pour les adhérents étant de 59 € et pour les non-adhérents de 75€).
Plus près cependant, après la pause des grandes vacances, reprise le mercredi 21 septembre après-midi, avec un goûter, suivi le mercredi 19 octobre en après-midi aussi, d’un repas dansant et le mercredi 16 novembre également en après-midi, d’un goûter.

- Renseignements et inscriptions: Mme Lany, tel: 01.64.00.41.65.
(Les photos qui illustrent cet écrit nous ont été transmises et leur poids ne nous permet pas de format plus grand).

Les R’mon temps, tout feu tout flamme, pour la Saint Jean.



On les voit sur tous les fronts, ces artistes du groupe « Les R’mon temps », autour de Rémy Lebel, celui qui les garde à l’œil, et qui est allé jusqu’à ouvrir boutique « Le bel optic », au Chatelet en Brie, à deux encablures de Provins… Là, l’artiste de rue se transforme en opticien chez lequel on retrouve la chaleur et la simplicité de l’accueil, le geste sûr du technicien, le professionnalisme de l’homme de métier. (Mais nous en reparlerons).

Issu d’une famille de Ville-Hautiers de Provins, il a acquis de ses parents, de son entourage familial, le sens de l’apprentissage, des apprentissages, dans le respect des valeurs du travail et du rapport aux autres: c’est ce que l’on n’avait pas manqué de constater déjà, il y a bon nombre d’années, lorsque séduit par le jeu d’autres artistes qui se produisaient dans le cadre des festivités médiévales de sa ville, on pouvait le voir faire avec ses camarades, ses premiers pas dans la jonglerie et autres techniques d’art de la rue, dans les fossés des Remparts de la Cité médiévale. De ses devanciers, il s’imprégnait de leur enthousiasme et, ses amis et lui, progressaient au fil des apprentissages, devenant en l’occurrence des références, à leur tour.

Une belle notoriété.
Ainsi, on a pu les applaudir tout dernièrement à Orléans, puis Fontenay Trésigny et, à la Pentecôte à Tournan. Sans oublier Provins, où ils se sont produits, dans les quatre séances du Son et Lumière de la Maison des Jeunes et de la Culture, sur les Terrasses du Couvent des Cordelières de même que dans le cadre de la Fête Médiévale de ce dernier week-end, tant en animation de rue qu’au sein du défilé. (On les retrouvera d’ailleurs à Provins dès le début juillet, dans Les Lueurs du Temps, en ville haute à Provins).
De jeunes talents qu’ils étaient, ils sont devenus des artistes confirmés et nous ne pouvons que nous féliciter de les avoir suivi durant ces décennies et de les suggérer, lorsqu’en 2008, il fut question de remettre un peu en lumière le Comité des Fêtes de Saint Brice, et ce, à l’occasion d’un premier Feu de Saint Jean: les R’mon temps y firent gracieusement, une prestation remarquée et le public fut unanime à reconnaître la qualité de leur animation et du spectacle proposé. Pour preuve, la localité connaît son quatrième Feu de Saint Jean ce samedi 25 juin et cette troupe… sa quatrième participation !
On les retrouvera donc ce samedi soir à partir de 19 heures, pour un défilé dans les rues du village, pour lequel ils accompagneront les enfants et leurs lampions offerts par l’organisation, avant qu’ils n’embrasent le bûcher au rythme de leur scénographie, avec jongleurs et cracheurs de feu et autres «virevolteurs»dont ils ont le secret…

- Sur place, le public se verra proposer une restauration rapide. Renseignements aux 01.60.67.75.39 ou 06.30.10.26.16.

vendredi 17 juin 2011

Encore deux séances pour le Son et Lumière de Provins.


Vendredi 17 juin, 20 heures, le ciel est couvert et le plafond nuageux assez bas. Une petite averse est tombée en fin d’après-midi, et la température du même coup s’en ressent. Pour le spectacle de ce soir, les organisateurs de la MJC, Maison des Jeunes et de la Culture, recommandent de ne pas s’équiper de parapluies, par souci pour les autres spectateurs. Par contre, en cas de mauvais temps, se munir d’un vêtement imperméable, et d’un petit coussin ou isolant pour interposer entre son fessier et le siège…

Troisième des quatre séances du Son et Lumière de Provins, sur les terrasses du Couvent des Cordelières, celle-ci anticipera de quelques heures la cérémonie d’ouverture de la Fête Médiévale de ces samedi et dimanche.
Ce Son et Lumière pour ses 30 ans, reste fidèle à lui-même, avec de l’avis de ceux qui ont vu les séances de la semaine dernière, quelques nouveautés, notamment pour le final, avec un feu d’artifice du plus bel effet.

Pendant une heure et trente minutes, le spectacle de la Maison des Jeunes et de la Culture de Provins, plonge le spectateur dans cette vie au Moyen Âge, en une balade colorée et captivante constituée de 20 tableaux retraçant les moments de joie comme de peine des manants, paysans, bourgeois, religieux et seigneurs de Provins au XIIIème siècle. Pas moins de 350 personnes dont 300 acteurs, hommes, femmes et enfants, en scène et dans les coulisses, une cinquantaine de techniciens, couturiers, équipes d’accueil et du décor, tous des bénévoles, travailleurs, étudiants ou retraités, dont pas mal issus de nombreuses associations pas toujours en rapport avec le monde du spectacle. Ce spectacle, c’est aussi 1200 costumes réalisés par l’équipe couture de la MJC, une bande son conçue et réalisée par une équipe technique qui aura également installé tout le matériel d’éclairage et de sonorisation et qui le gérera à partir des consoles de la tour technique érigée à l’arrière des gradins. De plus cette équipe a la charge des effets pyrotechniques qui complètent la mise en scène.

- Prix des places : adultes : 12 euros - enfants de moins de 12 ans : 9 euros Tarifs spéciaux pour groupes - Tél. : 01.64.60.16.77 - Fax : 01.64.00.57.55 - réservations web : http://reserver2011.free.fr - Internet : http://sonlumiere.provinsfree.fr - courriel : mjc.provins@gmail.com

Le Club de Loisirs de Saint Brice anticipe déjà la rentrée.


Deux des photos transmises lors du séjour d’il y a un mois, en Alsace, des membres du Club de Loisirs de Saint Brice », vont nous permettre d’illustrer l’agenda du club, pour la rentrée de septembre. (À noter que leurs dimensions d’origine ne nous permettent pas de les transmettre dans un format plus grand).


Il faut dire que d’Alsace aux couleurs magnifiques, surtout en cette période de l’année, chacun aura gardé un excellent souvenir, au point de donner encore plus de regrets à ceux qui n’avaient pas pu être de la sortie. Chaque Saint Briçois, nous a-t-on dit, est revenu avec dans ses bagages, des petits souvenirs achetés lors des dégustations: bonbons, pain d'épices, vin et même munster… De surcroît, la présence d'un guide fut un plus, apprécié de tous.

Les prévisions de rentrée:
Après la pause des grandes vacances, reprise le mercredi 21 septembre après-midi, avec un goûter.
Il sera suivi le mercredi 19 octobre en après-midi par un repas dansant et le mercredi 16 novembre également en après-midi, par un goûter, de nouveau.
Deux sorties sont également au programme: le dimanche 11 décembre, au Pavillon Baltard, un déjeuner spectacle « Noël russe et les couleurs de la Russie d’autrefois » avec 35 artistes (danseurs, chanteurs, musiciens), 250 costumes… Le prix pour les adhérents sera de 79 € et pour les autres de 95 €.
Puis, le dimanche 22 janvier, en après-midi, une virée à « Âge tendre », avec plus de 3 heures de tubes légendaires… Pour les adhérents, le prix sera de 59 € et pour les non-adhérents de 75 €.
- Renseignements et inscriptions: Mme Lany, tel: 01.64.00.41.65.


jeudi 16 juin 2011

Nathalie Boussac expose jusqu’au 26 juin à Montereau.


Nathalie Boussac présente actuellement ses pastels au Musée de la Faïence (salle Paul Quesvers), 2 place René Cassin à Montereau, et ce, jusqu’au dimanche 26 juin prochain.

Le vernissage de cette exposition, eut lieu en ce début de mois. Elle est visible avec entrée libre, tous les jours de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures, sauf le mardi.

Nathalie Boussac – Pastelista est une autodidacte née en Bourgogne, à Châtillon sur Seine. Son atelier se trouve actuellement à Provins. Elle a toujours été animée par le goût du dessin, qu’elle pratique depuis ses plus jeunes années. Elle a de nombreuses expositions à son actif, notamment au printemps 2010 à Coulommiers (exposition au Parc des Capucins que nous avions évoquée) et cette année là, aussi au Château de Bertangles en Amiens, au Salon d’automne de cette même ville…

- Après l’exposition au Musée de la Faïence, elle est prévue dans l’année, à Melun (jusqu’au 9 juillet au Salon d’Arts plastiques « Objectif Terre », Espace Saint Jean, puis à Paris (à l’Alvéole, 42 Rue Saint Georges dans le 9ème)… Nous illustrons cet écrit avec la copie de l’affiche qu’elle nous à transmise.

mardi 14 juin 2011

«Mémoires de Maisons» expose à Villenauxe la Grande.


Après Nogent sur Seine, à la Maison à Remonter le Temps, 20 Grande Rue Saint Laurent à, l’exposition «Paris sous la Commune par un témoin fidèle : la photographie», organisée par l'association «Mémoire de Maisons» est en place à Villenauxe la Grande, à la Bibliothèque municipale jusqu’au samedi 25 juin.


Cette exposition, composée de photographies d’époque, fait découvrir un Paris couvert de barricades et dévasté par une guerre civile dont on commémore cette année le 140ème anniversaire.
Par la suite, l’exposition se tiendra les 15 et 16 octobre à la salle des fêtes de La Louptière-Thénard.

L’association « Mémoire de Maisons ».

Dans un écrit précédent, nous rapportions ce qu’en dit Dominick Marck, qui avec son épouse Françoise sont à l’origine de cette association: «Depuis trois ans, nous avons créé une association "Mémoire de Maisons" (www.memoire-de-maisons.fr ) qui regroupe des amoureux de vieilles demeures privées. Ses principales activités sont l'édition d'un bulletin numérique trimestriel et l'organisation de deux à trois d'expositions annuelles dans le hall de la "Maison à Remonter le Temps" que nous restaurons à Nogent, au 20, Grande-Rue Saint-Laurent.

Le bulletin présente des maisons anciennes en Champagne, Île-de-France et Bourgogne. Il valorise les documents conservés aux Archives départementales sur le registre de l'histoire régionale (Aube). Il s'intéresse à l'histoire particulière, la topographie et à la toponymie de Nogent sur Seine. Il présente aussi des articles sur les matériaux anciens et les techniques traditionnelles de restauration des bâtiments. Numérique, il est librement diffusé et se télécharge à partir du site de l'Association. Sous forme papier, il est consultable aux Archives départementales de l'Aube (sous la cote 1297 PL) et à la Médiathèque de Troyes, parmi les publications régionales.
Pour prendre connaissance des derniers exemplaires, il suffit d'aller sur cette page du site: http://www.memoire-de-maisons.fr/Vie_association.html ».

Les expositions que l’association propose, ont pour thèmes l'histoire, les arts ou l'artisanat. Elles rencontrent un succès croissant. L'an dernier, en trois expositions soit 12 jours d'ouverture, ont été enregistrées 1 857 visites, ce qui est très remarquable pour Nogent.

- Pour découvrir l'ambiance et le contenu des manifestations :
http://www.memoire-de-maisons.fr/Album_des_expositions.html
ainsi que les pages "saison 2009", "saison 2010" et "saison 2011".

- Contact: Françoise et Dominick Marck, (06.68.96.10.10) Maison à Remonter le Temps, 20 Grande Rue Saint Laurent, Nogent sur Seine.

Appel aux visiteurs bénévoles pour les Personnes âgées.

Début avril 2002, l’association SILLAGE était créée. Ce Service d’Informations et de Liaisons Locales et d’Actions Gérontologiques se voyait chargée de la promotion et de la gestion du C.L.I.C. (Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique) du sud-est Seine et Marne.

Le CLIC est un service de proximité dont les objectifs sont d’assurer:
- L’accueil, l’écoute, l’information et l’orientation des personnes âgées et leur famille.
- L’évaluation de leurs besoins et l’élaboration d’un plan d’aide personnalisé.
- La mise en œuvre et le suivi de celui-ci en coordonnant les intervenants extérieurs.
- L’aide à la constitution des dossiers de prise en charge.
- Les actions de formation et d’information auprès du grand public ou des professionnels.
- La mise en place d’un observatoire des besoins, recueil des données, analyse de ces besoins…

Le CLIC-SILLAGE coordonne les différents dispositifs, et met en place des actions collectives sur ses secteurs d’intervention, les cantons de Bray sur Seine, Donnemarie-Dontilly, Nangis, Provins et Villiers Saint Georges. Les quatre salariées qui en constituent la cheville ouvrière sont Sylvie de Montjoye responsable de coordination, Soumia Boscariol secrétaire, Gaëlle Leroy-Careto assistante sociale chargée de coordination, Flore Dodu chargée de coordination, ces deux dernières étant confrontées dans le cadre de leurs visites à domicile, à des situations de grand isolement de personnes âgées.

Il se trouve que l’association «Les Petits Frères des Pauvres» s’est également engagée depuis des années à agir en priorité auprès des personnes âgées souffrant d’isolement et de pauvreté. Dans le respect des valeurs de solidarité, elle intervient auprès des plus démunis, de ceux qui ont du mal à exister...
Avec la volonté d’étendre son projet associatif sur la Seine et Marne, c’est tout naturellement que le rapprochement avec les CLIC du département s’est opéré afin de collaborer à un projet commun.

Plusieurs réunions entre François Barraud, coordinateur de développement social chez Les Petits Frères des Pauvres et les professionnels du CLIC-SILLAGE ont abouti au projet de constituer des équipes de visiteurs bénévoles, au domicile des personnes âgées isolées, l’objectif commun étant, par ces visites régulières faites d’une écoute et d’un partage d’un moment de convivialité, de restaurer les liens distendus ou perdus.
Ainsi, une équipe de visiteurs bénévoles vient de se constituer sur Donnemarie-Dontilly et des actions similaires sont actuellement menées sur les secteurs des CLIC de Fontainebleau et de Nemours.

Un appel aux bénévoles:
- Un appel est adressé à tous ceux qui sont sensibles à cette action bénévole et qui souhaitent donner de leur temps. Contact possible auprès du CLIC-SILLAGE de la Rue Christophe Opoix à Provins ou en téléphonant au 01.60.58.00.95 ou par mail: sillage.clic@gmail.com

samedi 11 juin 2011

Ce dimanche 12 juin, dernier jour pour les œuvres d’Anim’Art.


Hôtel de Savigny, 1 place du Châtel en Ville haute à Provins, Christel Louis le professeur et l’ensemble de ses élèves exposaient leurs œuvres. Et il ne reste que ce dimanche 12 juin, pour aller les voir ou les revoir. Entrée libre de 14 à 18 heures.


Cette exposition a connu son succès habituel avec à son vernissage, le samedi 4 juin dernier, un nombre record de visiteurs, comme devait nous le confirmer la présidente Sylviane Barraud que nous y rencontrions durant cette dernière semaine.
Ce jour là, nous y rencontrions aussi Edwige Lagogué qui montrait l’une de ses réalisations à Sylvie Bouvard-Sachet la nouvelle responsable de l’accueil durant les expositions. Autrement, sur les cimaises des salons de l’hôtel de Savigny, on retrouvait les signatures d’artistes qui exposent régulièrement avec Anim’Art, ainsi que quelques nouveaux. En tout, une bonne vingtaine d’adultes !

Six adolescents, une dizaine de grands enfants et huit enfants plus petits se partageaient la petite salle, avec des œuvres colorées, très diversifiées, originales, attestant très probablement de la tendance que va prendre l’art pictural dans les années à venir.

Le Festival Land Art des artistes en campagne de Savins.



Le Montois accueille chaque année des artistes en résidence et les œuvres qu’ils réalisent permettent un regard différent sur le patrimoine de la région que les visiteurs et touristes peuvent découvrir autrement.

Ce festival veut affirmer que la culture et la nature sont des biens de tous. Il permet la rencontre avec des artistes, invite les habitants, les scolaires et les touristes, par ces œuvres, à avoir un regard particulier sur la région et donne aux scolaires l’occasion de se sensibiliser à l’art contemporain, à l’environnement et au patrimoine.

Ces artistes plasticiens, comme nous avons pu le constater l’année passée, lors de la première édition de ce festival, interviennent dans les villages, cette fois-ci sur Savins, Paroy et Sognolles, sur les domaines communaux, sur des parcelles privées après conventions avec les propriétaires. Les installations d’Art contemporain dans la nature sont réalisées en cohérence avec le patrimoine naturel et architectural, source, bassin, église, atelier, usine, lavoir… et associent de fait les habitants du Montois à leur histoire.

Un parcours artistique et pédagogique est proposé aux touristes et aux habitants, il est essentiellement piéton, en libre accès, en partie lié aux chemins de randonnées.

Au nombre des artistes, on retrouvera Serge Barto, Anne Clomadeuc, Marie-Anne Franqueville, André Lamourère, Pedro Marzorati, Élena Saracino, Kazumi Tai, Philippe Vaz, Geneviève Trivier…

Ce festival débutait ce dernier samedi 11 juin, avec notamment un concert de harpe donné par Etsuko Shoji.

- On peut prendre connaissance du programme complet sur le site dédié: http://www.desartistesencampagne.fr/

La Fête de la Musique à Nogent sur Seine.

Dans la sous-préfecture auboise voisine, la Fête de la Musique aura lieu comme attendue, le mardi 21 juin, avec animations musicales, concerts et aubades dans le centre ville.

Les différents lieux où l’on trouvera musiques, concerts, démonstrations, danses de salon, chant choral, seront principalement le podium place Paul Dubois, le square école Saint Exupéry, l’Agora Michel Baroin, l’église Saint Laurent, les rues du centre ville et les bars… Nous communiquerons le détail très prochainement.
Par ailleurs, dans le cadre de cette Fête de la Musique, d’autres dates sont à retenir: le vendredi 17 juin à l’Agora Michel Baroin à 20h30, avec un concert des élèves de l’École de musique du Nogentais, le dimanche 19 juin à l’Espace Rielasingen-Worblingen avec la 17ème brocante des Jeunes Sapeurs Pompiers par l’Amicale de Nogent sur Seine, le samedi 25 juin au matin, à l’Espace Boeswillwald et sur le marché, avec journée portes-ouvertes de l’École de Musique E.M.N. et animation musicale sur la place et le dimanche 26 juin avec la Guinguette en bord de Seine, devant les locaux de l’Aviron, sente de Villiers aux Choux et à partir de 10 heures, animations du Cercle d’Aviron Nogentais sur l’eau et buvette et exposition et démonstrations «Les Artistes en Fête» des artistes et artisans du collectif Zygom’Art… Puis, à partir de 14h30, musette avec Jean-Louis Passini et l’orchestre Caviar et animations folkloriques de l’Association Nos Gens d’hier.

- Contact au 03.25.39.42.00 (Hôtel de ville: www.nogent-sur-seine.fr) ou 03.25.39.42.07 (Office de Tourisme du Nogentais: www.tourisme-nogentais.fr).

Un mois de juin de toutes les brocantes !

Comme ce fut le cas en mai, le mois de juin aura eu son lot de brocantes, autant de manifestations locales particulièrement servies jusqu’alors, par le beau temps.

En sera-t-il de même pour les brocantes et vide-greniers de ce week-end de Pentecôte et pour le week-end suivant ? Pour ce dimanche, on aura le choix entre celles d’Esbly, Mouroux, Touquin, Rebais ce qui en laisse pour lundi 13 juin, avec celles d’Aulnoy, Saint Brice, Chateaubleau…
Le week-end suivant sera pas mal non plus, avec certes, Longueville seulement, samedi 18 juin, mais par contre, un dimanche 19 juin copieux avec Cesson, Aubepierre-Ozouer, La Chapelle Saint sulpice, Samoreau, Montceaux lès Provins, Varennes sur Seine, Vieux Champagne…
- Les photos choisies pour illustrer cet écrit sont de la brocante et vide-greniers de Saint Brice de l’année passée. Elles attestent du soleil qu’on avait alors. Celle des personnages qui regardent à travers ces ouvertures (mais, quels personnages et quelles ouvertures ?) sont de l’ordre de ce que l’on peut appeler un contrechamp photographique.

vendredi 10 juin 2011

Quatre grandes soirées de Son et Lumière de Provins.

Ce vendredi soir, se déroulait la première des quatre séances du Son et Lumière de Provins, sur les terrasses du Couvent des Cordelières. Les séances suivantes auront lieu ce samedi soir 11 juin et vendredi 17 et samedi 18 juin, sensiblement à la tombée de la nuit.
À l’origine, les premiers Jeux Médiévaux s’étaient déroulés dans l’enceinte du Théâtre des Remparts, au pied des murailles de Provins. C’était en 1982 et alors, les différents quartiers de la ville s’affrontaient en des joutes dont la trace remontait au Moyen Âge, ces jeux étant émaillés d’intermèdes théâtraux contant la vie au XIIème et XIIIème siècles. Petit à petit, ces Jeux Médiévaux ont pris du corps, ont gagné en notoriété au point de devenir progressivement ce spectacle Son et Lumière de Provins, se déroulant désormais sur plusieurs soirées réparties sur deux semaines. Ce Son et Lumière a cette année, 30 ans d’âge…

Des Jeux Médiévaux au Son et Lumière. Pendant une heure et trente minutes, le spectacle de la Maison des Jeunes et de la Culture de Provins, plonge le spectateur dans cette vie au Moyen Âge, en une balade colorée et captivante constituée de 20 tableaux retraçant les moments de joie comme de peine des manants, paysans, bourgeois, religieux et seigneurs de Provins au XIIIème siècle. Pas moins de 350 personnes dont 300 acteurs, hommes, femmes et enfants en scène et dans les coulisses, une cinquantaine de techniciens, couturiers, équipes d’accueil et du décor, tous des bénévoles, travailleurs, étudiants ou retraités, dont pas mal issus de nombreuses associations pas toujours en rapport avec le monde du spectacle. Ce spectacle, c’est aussi 1200 costumes réalisés par l’équipe couture de la MJC, une bande son conçue et réalisée par une équipe technique qui aura également installé tout le matériel d’éclairage et de sonorisation et qui en gérera les consoles à partir de la tour technique érigée à l’arrière des gradins. De plus cette équipe a la charge des effets pyrotechniques qui complètent la mise en scène. En l’An 1250… Le spectateur se trouve immergé dans le quotidien des gens d’alors, notamment lors des fêtes religieuses, des tournois, des fameuses Foires de Champagne… "Rencontre des associations provinoises d'aujourd'hui qui présenteront des scènes où cavaliers, danseurs, musiciens, amateurs de théâtre, villageois et citadins, évoqueront le Provins de Thibaud le Chansonnier… Rencontres d'amateurs amoureux du Moyen Âge et des monuments de Provins, avec les techniques nouvelles d'un spectacle Son et Lumière… Rencontre d'une nuit proche de la Saint Jean d'été… Rencontre des hommes… C'était en l'an douze cent cinquante...".

- RENSEIGNEMENTS : Après la séance de ce vendredi 10 juin, spectacle de nouveau, ce samedi 11, vendredi 17 et samedi 18 juin. - Prix des places : adultes : 12 euros - enfants de moins de 12 ans : 9 euros Tarifs spéciaux pour groupes (nous consulter) - Le son et lumière de Provins - 9 avenue de Lattre de Tassigny -77160 Provins. - Tél. : 01.64.60.16.77 - Fax : 01.64.00.57.55 - réservations web : http://reserver2011.free.fr - Internet : http://sonlumiere.provinsfree.fr - courriel : mjc.provins@gmail.com

"Pays, Paysans... Nos racines!" Hotel de Savigny à Provins.


Lorsqu’on lui demande comment il procède pour photographier des images si éphémères, si instantanées, celles de son livre écrit avec Jean-Pierre Coffe « Paysans : nos racines », paru en 2004, Pierre Collombert explique tout simplement que le photographe est un témoin, qu’il ne doit rien provoquer. «Une photo posée ne peut pas être naturelle, encore moins authentique, dit-il. L'art et la science d'un photographe est d'entrer dans un contexte et de se faire oublier. C'est ce que j'essayais de faire: être toujours très discret, et souvent oublié. Je passais beaucoup de temps avec les personnes avant de les photographier. Je n'ai jamais pris une photo en pensant au prix à laquelle j'allais la vendre, ni même si j'allais jamais un jour la vendre. Je photographiais essentiellement pour moi. Cet ouvrage est quarante ans de ma vie !
Je n'ai pas fait des photos en 1960, en pensant à publier un livre en 2004 ! Je me compare souvent à un artisan : il faut croire en ce que l'on fait, si notre travail plait et qu'il se vend : tant mieux ! J'ai publié ce livre, c'est bien. Si je ne l'avais pas fait, cela m'aurait été égal».

Pierre Collombert le photographe: « Pays, paysans… nos racines!», l’exposition des photographies de Pierre Collombert est prévue Hôtel de Savigny en ville haute, 1 place du châtel à Provins, du jeudi 23 juin au dimanche 10 juillet. (Entrée libre du mardi au vendredi de 14 à 18 heures et le week-end de 13h30 à 18h30. Le vernissage auquel convient Christian Jacob député-maire de Provins, Chantal Baïocchi adjointe chargée de la culture et le Conseil municipal aura lieu le vendredi 24 juin à 18 heures. - Pierre Collombert est né en 1934 à Chambéry. À ses débuts, c’est un maraîcher, un travailleur de la terre. C’est à partir de 1960 qu’il se passionne pour le cinéma américain comme pour le cinéma néoréaliste italien animant des ciné-clubs en milieu rural, dans toute la France. C'est dans ce contexte qu’il se consacre définitivement à l'image et collabore comme photographe à de nombreuses revues agricoles dont «Jeunes Agriculteurs», de 1968 à 1996. Il sillonne la campagne française pendant plus de trente ans et ses nombreuses rencontres marquent sa vocation de témoin discret et proche de la vie des paysans.

La rencontre avec un responsable syndical agricole dans un ascenseur, un rendez vous auquel à priori, il n’avait pas attaché tant d’importance que cela, auront déterminé de son orientation vers une carrière de photographe professionnel dans la presse agricole. Le journal du Centre National des Jeunes Agriculteurs, accueillera ses photos jusqu'en 1994, année de sa retraite.

mardi 7 juin 2011

Le groupe des bénévoles, pierre angulaire de la Foulée.



 





Sans les bénévoles, la Foulée saint briçoise n’aurait pas pu exister, n’aurait pas pu subsister. Ces bénévoles œuvrent avec discrétion, de façon non ostentatoire et s’ils constituent la clef de voûte d’une institution, ils ne se mettent pas en avant pour autant, ce qui est tout à leur honneur.

Si l’on s’en réfère à ses origines latines « benevolus » signifie « bonne volonté », ce qui, indépendamment de l’évolution de la société, garde tout son sens originel. Le bénévolat  est une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif (ISBL), association, ONG, syndicat ou structure publique…

Ce qui motive le bénévole, est de se sentir utile, d’œuvrer pour autrui en s’impliquant dans des secteurs d’activités les plus diversifiés, comme le sport, les loisirs, la culture, l’action sociale, l’éducation, la santé, l’humanitaire, la défense des droits, notamment des plus démunis et notamment des animaux, la défense de l’environnement et de la biodiversité…

Le bénévolat, selon les textes, à la différence du volontariat, n’est assujetti à aucune loi et entre lui et une association il n’y a pas de lien de subordination.  Il ne peut donc être exclu de façon arbitraire…
En général trois critères permettent d’apprécier la qualité du bénévole: exercer une activité sans contrepartie, ce qui implique l’absence de rémunération et de quelconques avantages en nature, être membre d’une association, et consacrer  de son temps personnel, à l’exclusion d’un temps professionnel salarié. À la lumière de ces éléments, l’on peut se rendre compte que les fonctionnements associatifs en regard des bénévoles recèlent une grande souplesse constituée d’intelligence relationnelle, de respect de l’autre, et l’on y revient,...  de bonne volonté…

Gens de bonne volonté:
Des personnes de bonne volonté, nous en côtoyons pas mal dans le tissu social, culturel et sportif dans lequel nous opérons. Elles constituent la base active de tout fonctionnement associatif et, pour une fois, en toute indépendance dans cette dernière Foulée saint briçoise, nous avons voulu contribuer à rendre justice à leurs mérites. La belle brochette que nous vous proposons, photographiquement, n’est pas exhaustive mais assez représentative. Notre considération va aussi à tous les autres, et ils sont nombreux…









lundi 6 juin 2011

La présentation de la prochaine saison culturelle de Provins.


La saison 2010/2011 du Centre culturel et sportif Saint-Ayoul, dont la programmation de ce dernier mois de mai comportait notamment deux têtes d’affiche comme Francis Huster dans « Traversée de Paris » de Marcel Aymé ou encore Anne Roumanoff et ses « Bien plus que 20 ans… », était annoncée il y a un an, par le député-maire Christian Jacob, comme la saison de toutes les audaces…

Juin traditionnellement, est le mois des grandes festivités médiévales et … celui de la présentation de la saison culturelle à venir. 
Si l’année que nous venons de vivre devait être, toujours selon le 1er élu de la ville, celle de la qualité, de la diversité, de l’éclectisme, que nous réserve la prochaine ? On le saura avec la présentation  prévue pour le jeudi 30 juin à 20 heures, au Grand Théâtre du Centre culturel. Jusque là, la Direction des Affaires Culturelles maintient le suspense…
-          (Réservation obligatoire au 08.20.07.71.60).

Un été de jours de fête aux Marêts.



Samedi dernier s’est déroulée dans l’église des Marêts, en début de soirée, l’audition des élèves de la classe de guitare de l’école de Musique du Provinois - Conservatoire de la Communauté de Communes du Provinois.
L’été sera de fête aux Marêts, puisque samedi 18 juin prochain est prévu à 19 heures, aux Maréchères, 2 Grande Rue, un dîner-concert avec Barzingault, humour et chansons festives et Christelle Vigneron (accordéon/chant), Thierry Lhuillier (piano/chant) et Patrick Leroux (violoncelle).
« Depuis 6 ans et plus de 700 concerts qui les ont menés du Printemps de Bourges à la salle Poirel, ces enfants d’Higelin, de Desproges et de Brassens, dont les piliers sont le piano, l’accordéon et le violoncelle, sillonnent l’Hexagone avec leur spectacle festif et humaniste».
-          On peut apporter une entrée ou un dessert ou une boisson… Par ailleurs, les organisateurs sauront gré aux spectateurs-convives de réserver si possible au 01.64.01.00.43.

Les dates suivantes:
-          Samedi 16 Juillet 2011 de 11h30 à minuit, devant la Mairie, Marquisette de Josette, repas, Chorale du Montois et du Provinois, Musiques diverses, jeux, animations, tombola, apéro-jazz, dîner, orchestre variétés-rock.

-          Samedi 17 septembre 2011 à 15 heures, devant la Mairie, 2ème Festival « ET SI… » -   Musiques diverses, animations, expositions, forum citoyen et tout ce que chacun  souhaitera mettre en place, présenter ou animer.

-          Contact Mairie : 01.64.01.00.43.

dimanche 5 juin 2011

Tous les jeunes, bien dans la Foulée, pour la Fête des Mères.




La course de 2,2 km des Benjamins, dont le départ fut donné à 9h40 a vu une participation massive des jeunes du CS Provins Athlétisme.
Furent classés, 17 jeunes, le podium revenant dans l'ordre à Guillaume Arhand (7'32'') devant Thomas Guenon (8'55'') et Julien Boukari (8'58''). Guillaume, parti en tête, est arrivé en tête...
 Puis: 4- Valentin Creusot, 5- Gaëtan Supiot, 6- Aurélien Vilfeu, 7-Jordan Roberty, 8- Florian Émilienne, 9- Tessa Edwige, - 10- Clément Goncalvès, 11- Chloé Geoffroy, 12- Antoine Bornères, 13- Tom Ledan, 14- Alysian Darrou, 15- Antoine Galuchot, 16- Louis Philippe, 17- Xavier Blim...



À l'arrivée de la course des Poussins de 1,2 km, le podium était constitué de Enzo Leroy (5'10''), Mathis Friedmann (5'14'') et Vincent Bicorne (5'16''). Une arrivée très serrée d'autant que les suivants les talonnaient avec des écarts infimes: 4- Quentin Sétim, 5- Maxence Hommel, 6- Jérémy Samakian, 7- Armand constance, 8- Benjamin Canova, 9- Damien Émilienne, 10- Sarah Perrot, 11- Vick Laborie, 12- Noe Friedmann, 13- Erwan Fauter, 14- Rohan Calvo, 15- Owen Landereau, 16- Henri Marchand, 17- Marie Liénard, 18- Maxime Petey, 19- Benjamin Sahakian, 20- Sarah Ledan, 21- Mathieu Guenon, 22- Mathieu Liénard, 23- Leanne Gomez, 24- Erwan Gouelle, 25- Nina Le Gall, 26- Ameline Gomez...
Dans cette course aussi, une majorité de participants du CS Provins Athlétisme.

La Foulée et la Fête des Mères.
Au moins pour tous les jeunes, on peut dire que la Foulée saint briçoise n’a pas été mise en concurrence avec la Fête des Mères, qui se situait le même jour, dimanche dernier.
Au contraire, certains d’entre eux et quelques mamans aussi, nous avaient confié combien ces deux événements furent complémentaires. En effet, offrir une belle course et faire la preuve d’un bel effort ne pouvaient que constituer un formidable cadeau que les enfants étaient heureux d’offrir à leurs mamans. Celles-ci, sentant bien le bel élan de leurs rejetons (les mamans sentent bien ces choses là!), leur ont d’ailleurs montré leur reconnaissance et leur affection, en les encourageant pendant la course, en les accueillant à l’arrivée et même pour certaines, en s’inscrivant elles-mêmes dans la 5 km ou la 12,5 km…
-         On peut trouver les classements sur le site de la course: http://fouléesaintbricoise.fr