mercredi 22 novembre 2017

''Balades en ateliers'' chez Vincent Barthe, ces samedi 25 et 26 novembre, à Donnemarie - Dontilly

En fait, Balades en ateliers entre Seine et Marne est un collectif d'artistes constitué de Philippe Ambroix, Robert Balzinger, Vincent Barthe, Philippe Delessert, Olivier Duchêne, Carole Lucot, Paul Testevuide et Michel Vogel. À tour de rôle, dans les ateliers des uns et des autres, notamment depuis début mars pour l'année 2017, ils s'invitent et exposent leurs œuvres en Portes Ouvertes.
Ce sont toujours de grands moments de rencontres, d'échanges, de partages, de complémentarité... Tout au lond de cette année ils auront proposé sept de ces Portes Overtes en ateliers, la dernière étant prévu pour ce week-end à venir, ces samedi 25 et dimanche 26 novembre. Et comme une de leur richesse est aussi de faire signe à des invités, pour ce dernier rendez-vous nous aurons en l'atelier de Vincent Barthe, 12 rue de la Porte de Provins à Donnemarie - Dontilly, la présence de Philippe Ambroix et Tristan Zorn.


Nous avons comme ça, quelques bons souvenirs de ces artistes qui font partie du patrimoine de notre ruralité, et de leurs œuvres bien sût, comme celle dont nous proposons la photo (C'était de Vincent Barthe, à la Carrreline à Courtacon, quand ce lieu d'exposition existait encore, en 2011...).

Le collectif RoNoMaPhi expose au ''59'' à Paris, jusqu'au dimanche 4 décembre

Cette information nous parvient du groupe ComUnArt de Saron et il est question du collectif RoNoMaPhi (Robert Delafosse, Norbert Joblin, Maxime Frairot et Philippe Tykoczinski) qui depuis lundi dernier expose dans la Galerie du ''59'' Rivoli, au 59 rue de Rivoli à Paris, dans le 1er arrondissement, station Châtelet du métro (lignes 1, 7, 4) ou du REB (lignes A, B, E). Exposition en place avec entrée libre, jusqu'à dimanche 4 décembre, accessible de 13 à 20 heures et dont le vernissage aura lieu ce samedi 25 novembre à 19 heures.


''Le 59'' ou Chez Robert - Électron libre
Sur le site de RoNoMaPhi, l'on peut trouver les renseignements concernat ce collectif, son histoire, ses aspirations. C'est en somme une trentaine d'ateliers d'artistes dont on peut considérer qu'au cœur de Paris, ce n'est nullement un luxe mais une nécessité en terme de politique culturelle, ne serait-ce que du fait du manque de surfaces qui leur sont consacrées.

Comme le dit ce collectif, ''ce site se veut un espace pluridisciplinaire où se côtoient différentes pratiques artistiques représentant une large palette de l'expression contemporaine (peinture, sculpture, installations, vidéo, photo, collage, danse, chant, mime, performances...).
Il s'agit également d'un lieu cosmopolite qui privilégie le mélange des cultures en permettant à des artistes du monde entier de confronter leurs pratiques artistiques au sein du collectif.''


Les artistes qui exposent au ''59'' sont bien connu du Provinois ou de la Champagne Ardennes où l'on peut voir régulièrement leurs œuvres. Philippe Tyroczinski par exemple avait ses toites sur les cimaises du Pavillon Henr IV de Nogent sur Seine en cette fin août...

Contact: http://comunartsaron.blogspot.fr/
- Facebook: https://www.facebook.com/comunart.saron

mardi 21 novembre 2017

Encres Vives: ''Sieste acoustique'', ce mercredi 22 novembre au centre culturel Saint Ayoul

''C'est long de faire ressurgir un pays du silence.'' dit Alice Zenoter dans ''L'art de perdre'' aux éditions Flammarion, ce livre qui lui a valu le Prix des lycéens 2017 et dans lequel elle narre l'histoire de plusieurs générations d'une famille tributaire de son passé, de son histoire.
Nous aimons beaucoup aussi ce proverbe kabyle qu'elle cite et qui colle au vécu qu'elle relate: ''La maison où il n'y a plus de mère, même quand la lampe est allumée, il y fait nuit''. Ce vécu qui entre autres, est en lien avec celui de deux pays, la France et l'Algérie, vécu de part et d'autre placé sous le signe du silence. Elle donne d'une certaine façon la parole à ceux qui n'avaient jamais pu la prendre.


Alice Zeniter, ce mercredi 22 novembre, va contribuer à faire revivre l'association Encres Vives restée silencieuse l'année passée mais dont le Festival débuté il y a huit jours promet de grands moment d'ici dimanche prochain, 26 novembre.
En ce mercredi soir, au centre culturel Saint Ayoul, à partir de 20h30 et en compagnie de Arnaud Cathrine (écrivain, auteur et interprète / Prix de la nouvelle de l’Académie Française 2015), Bastien Lallemant (auteur, compositeur et interprète / Coup de coeur de l’Académie Charles Cros 2015), Charles Berberian (dessinateur, scénariste de bande dessinée et musicien / Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2008), Kent (ex-Starshooter / auteur, compositeur, interprète, dessinateur et romancier), Maissiat (auteur, compositeur et interprète), Mathieu Simonet (écrivain), Sébastien Buffet (compositeur et interprète) et Véronique Ovaldé (écrivain / Prix Renaudot des lycéens 2009).

Ce sera dans le cadre d'une Sieste musicale et littéraire ''Sieste acoustique'': Bastien Lallemant et tous ses amis du jour, chanteurs, écrivains et musiciens proposant cette démarche unique pour avoir imaginé un concert acoustique inédit mêlant chansons et lectures issues du répertoire de chacun.
À l'évidence, cette sieste acoustique sera une expérience originale collective, un moment de détente et de convivialité...

- Contact: Festival Encres vives: www.salondulivreprovins.fr

- Association Encres Vives: E-mail: infos@salondulivreprovins.fr (19 rue de la mairie, 77650 - Soisy Bouy)
(Le spectacle suivant se situera vendredi 24 novembre, spectacle jeune public ''Contes et légendes d'Afrique'', à partir de 5 ans avec Souleymane Mbodj, conteur, percussionniste, guitariste et auteur jeunesse.)

''De l'énergie à l'audace'': Christine Dubuisson et Isabelle Dedieu présentent les œuvres de quatre artistes

Débutée ce samedi 18 novembre, cette exposition est en place jusqu'au samedi 25 de ce mois, au ''19 côté cour'', 19 rue Marc Seguin dans le 18ème à Paris: ''Il faut l’énergie d’un artiste pour passer de l’idée à l’action. Il faut l’audace d’un collectionneur pour passer de l’envie à l’achat. Il faut de l’audace et de l’énergie pour mettre sur le devant de la scène les œuvres d’artistes en lesquels on croit…''

C'est le parti pris de Christine Dubuisson et Isabelle Dedieu qui s’associent pour la première fois pour mettre en lumière des œuvres de Fabienne Auzolle, Marie Goyat, Guillaume Roche et Tien Wen, des œuvres à poser en métal ou qui ont l’apparence du métal, des œuvres porteuses de couleurs à suspendre.


''De l’énergie à l’audace''
raconte le processus créatif, l’expression de l’artiste, ses sources d’inspiration, ses intuitions, sa maîtrise technique pour une production finale sans tabou ni à priori. '' De l’énergie à l’audace'', c’est le passage du rêve à l’acte pour l’artiste comme pour l’amateur d’art. Le rêve ose et transcende, il exprime l’audace et apporte l’énergie positive de la concrétisation.
Passé le vernissage de vendredi dernier, la conférence d'hier sur l'art contemporain et le cocktail dînatoire qui suivit, une approche thématique proposée du travail de Fabienne Auzolle cet après-midi même, restent encore au programme un temps fort ce jeudi 23 avec Marie Goyat de 15h30 à 17 heures, un Bistro éphémère ''after work'' ce même jeudi de 17 à 21 heures, et de 15h30 à 17 heures, samedi 25, ''L'esprit de la matière'' avec Guillaume Roche.
- Contact: communicationetdiffusion@gmail.com

lundi 20 novembre 2017

Les belles anciennes, pour un week-end de fête et de souvenirs à Louan

Le soleil était de la partie, ce dernier dimanche à Louan. Après ''Jours de banquets'', pièce jouée la veille au soir par la troupe des Champs de la Terre, salle des fêtes jouxtant la mairie, c'est au garage de Jean-Pierre Legrand que les papilles continuèrent d'être sollicitées. Et là-de même, pas que les papilles, mais les mirettes bien sûr avec ces belles anciennes carrosseries et aussi les neurones connecteurs de souvenirs attachants... La ruralité dans toute sa vraie richesse, sa simple grandeur, son sens du partage plus que de la mise en concurrence. Un grand week-end dégusté dans toute sa dimension et avec modération en ce qui concerne le Beaujolais nouveau et le Champagne, ce qui n'empêcha pas la délectation.



Stand et tables dressées permettaient les échanges les plus riches accompagnés de ces nectars et des produits du terroir. L'espace constitué par le garage riche de toutes ces pièces conservées, en lien avec le monde de l'automobile et de même la cour, investie en ce dimanche après-midi par les belles anciennes du milieu du siècle dernier et leurs occupants venus de Montereau où se trouve leur club disposaient aussi chacun à se projeter quelques décennies en arrière: cette Hotchkiss par exemple dont nous parlait Jean-Pierre Legrand, le premier véhicule automobile de dépannage conçu par son père comme lui garagiste et passionné de mécanique. Elle avait été modifiée à partir de l'arrière de la cabine et transformée du tout au tout avec un plateau à ciel ouvert. Ressortie d'un coin de grange où elle avait presque été oubliée, le garagiste maintenant retraité eut le plaisir, par son intervention mécanique, d'en entendre de nouveau le moteur tourner: il est clair qu'il n'en restera pas là!



Et ces autres modèles, Citroën, Peugeot, Renault, Simca, Panhard, chacun d'eux ayant son histoire et souvent encore, un lien avec la vie locale comme cette Peugeot estampillée ''Fête de la Moisson de Provins...''.
- Nous proposons une série de photos qui parleront d'elles-mêmes, mieux que nous ne saurions le faire, dans la mesure où elles transcendent le moment capté en permettant à chacun d'y projeter sa propre vision des choses, riche de la couleur des souvenirs et de l'émotion suscitée. (Cette série est complétée sur notre page Facebook François Rémi Tillet).

De Nogent sur Seine à l'Éden de Romilly sur Seine, l'AAN et ses artistes exposent

Après ses deux dernières expositions, au moment de la Saint Simon, à Nogent sur Seine, au Pavillon Henri IV avec la sculpteure et artiste peintre Myriam Gutowski et l'artiste peintre antonymique Bernard Vitasse, et galerie de la Halle avec l'ensemble de ses membres et les invités d'honneur Thierry Bidaux et Jean-Paul Melin, l'Association Artistique du Nogentais va investir la salle Jean-Paul Belmondo du cinéma l'Éden de Romilly sur Seine de ce vendredi 24 novembre au dimanche 3 décembre.

L'invité d'honneur en sera le Villersois Émile Camus, dont l'art du vitrail, nettement reconnu fut déjà récompensé.


Cette exposition sera accessible avec entrée libre de 15 à 18 heures les jeudis, vendredis, samedis et dimanches. Une tombola dont le billet sera proposé à 1 € et dont le tirage est habituellement effectuée à la dernière heure du dernier jour d'exposition permettre comme c'est la tradition de gagner des œuvres offertes par les artistes de l'AAN dont on peut retrouver la présentation sur le site: www.aanogent.fr


Émile Camus: (Présentation de l'artiste, empruntée au site de l'association réalisé par Bernard Vitasse)
''Enfant attiré par le dessin…crayons, pastels, aquarelles occupent ses loisirs. Adulte les ambiances colorées et les jeux de lumière lui procurent de grandes sensations, pris dans le tourbillon des couleurs par un métier de peintre décorateur.
Passionné depuis longtemps par le vitrail, le temps libre de la retraite permet au rêve de devenir réalité…après avoir pris des cours pendant un an avec un professeur pour apprendre les techniques …le temps était venu de passer aux réalisations qui n’ont eu de cesse depuis.
Pouvoir utiliser les formes et les couleurs et faire des compositions en jouant sur des harmonies ou sur des oppositions procure un véritable émerveillement.''


Contact: 01.64.01.94.49 - Courriel:<i> elisabethcamus@hotmail.fr


(- Nous accompagnons cette annonce de la reproduction de l'affiche transmise par la présidente, d'une photos d'Émile Camus en compagnie, à Romilly déjà, de son épouse également membre de l'AAN et de Maryse Mahdjoub et d'une photo de certaines de ses œuvres, à Romilly aussi en 2013.)

vendredi 17 novembre 2017

Jusqu'au dimanche 26 novembre, le Festival Encres Vives revient dans le Provinois

Belle amplitude calendaire pour le Festival Encres Vives puisque débuté ce dernier lundi sa programmation nous emmène jusqu'au dimanche 26 novembre. Le succès qu'il enregistrait d'année en année à Soisy-Bouy l'avait conduit à s'implanter à Provins depuis 2010 et il va connaître sa première inaugaration, nous dit David Sottiez ce samedi 25 novembre à 17h30, au Centre culturel Saint Ayoul.

Ce festival littéraire adultes et jeune public dont l'organisation et la programmation sont le fait de l'association Encres Vives. Appelé aussi Salon du livre il s'adresse effectivement à tous les publics qui sont invités à écouter des textes littéraires et des chansons portés par la voix de comédiens, de chanteurs ou d'écrivains, à se laisser transporter par des concerts et des spectacles originaux où la musique dialogue avec le texte.

Rencontre aussi avec des auteurs de la rentrée littéraire qu'on est en train de vivre (mais pas seulement) et des artistes, découvrir ou redécouvrir des œuvres singulières, voir une littérature en scène, une littérature vivante: voilà ce qui est proposé avec le programme ambitieux de cette nouvelle édition. En somme, littérature, chanson, cinéma, musique, théâtre, sieste musicale et littéraire, écrivains en lecture, lecture musicale, concert-lecture, spectacles jeune public, interventions scolaires...


Ces interventions dans et avec les écoles se déroulent depuis lundi dernier et sont prévues jusqu'au vendredi 24 novembre avec des auteurs dans les classes dans lesquelles seront proposés spectacles et ateliers.
Autrement, les autres grands rendez-vous sur le thème général ''Textes, voix et musiques'' seront à partir de mercredi 22 à 20h30 avec ''Sieste acoustique'', une soirée littéraire et musicale, vendredi 24 à 18h30 avec ''Contes et musiques d'Afrique'', un spectacle jeune public avec le conteur musicien Souleymane Mbodj, samedi 25 à 15 heures avec Marianne James et ''Tous au lit!'', un conte musical à dormir debout, ce même jour à 20h30 et ''Lecture musicale'' avec la romancière Marie-Hélène Lafon et les comédiennes Marianne Denicourt et Sophie Perrimond et enfin le dimanche 26 novembre à 15 heures avec ''Gatsby le magnifique et Gershwin'', concert lecture avec Brigitte Fossey.

Nous aurons le plaisir de revenir sur chacune de ces séquences mais pour qui voudrait avoir le détail de la programmation de ce festival: www.salondulivreprovins.fr
Association Encres Vives:
- E-mail: infos@salondulivreprovins.fr
- Adresse postale: 19 rue de la mairie, 77650 - Soisy Bouy