jeudi 22 juin 2017

À la Foulée saint-briçoise, les femmes aussi sont en marche, et de belle façon

Le constat qui se trouve confirmé cette année encore, est que cette course sur route de début d'été est de plus en plus fréquentée par les femmes. Elles disent en apprécier la teneur, la convivialité le moment de partage qu'elle constitue, indépendamment de la performance, du classement, même en étant habitées du désir de faire pour le mieux.

Nous proposons aujourd'hui les photos de celles qui ont participé à la course des 5 kilomètres, dans l'ordre de prise de vues, au moment de leur passage en haut de la rue des Chomettes, juste avant de plonger sur la droite, rue du Gué Paillard. Nous accompagnons bien sûr chaque photo du nom de chacune d'elles (avec aussi celui de qui les accompagne éventuellement) ainsi que leur temps, leur place dans leur catégorie et leur classement final.

- Aux photos de toutes ces concurrentes du 5km de la Foulée, nous joignons en ultime position, celle d'une des participantes de Chenoise, qui participait à l'épreuve de Marche Nordique. (Photo prise également rue des Chomettes, un peu par hasard, dans la mesure où nous avons fait confusion sur informations non comprises et attente vaine de voiture balais, sur cette course qui connût 10 participants).
























































dimanche 18 juin 2017

De Provins hier, en passant par Gouaix, Augers-en-Brie et Égligny, les concerts d'Inventio et Léo Marillier

Pour ceux qui prendraient connaissance de ce message en ce dimanche matin, savoir que Léo Marillier et ses amis et artistes, le violoncelliste Joseph Gotoff, l'altiste Charlotte Malin, la violoniste Harriet Langley et la clarinettiste Jenny Maclay convient au concert qu'ils vont donner en ce dimanche 18 juin, à 17 heures, au Château de Flamboin.

Léo Marillier suggère d'ailleurs, avec la complicité d'un soleil radieux, d'arriver un peu plus tôt pour faire connaissance ou revoir ce site qui accueille un concert pour la première fois.


Nous transcrivons son invitation ainsi qu'à la suite, celle concernant deux autres concerts qui auront lieu à Augers en Brie le vendredi 23 juin et à l'Abbaye cistercienne de Preuilly à Égligny.


- Dimanche 18 juin : Château de Flamboin (Gouaix)
Quatuor à cordes dédié à Beethoven, Janacek, Enesco - Concert à 17 h (vous pouvez venir un peu plus tôt pour faire connaissance avec ce site qui accueille pour la première fois un concert.)
Ce concert traverse l'histoire du quatuor, inspiré par Beethoven. Premier composé par Beethoven, le quatuor n°3, dans sa recherche d'égalité des voix, autorise des moments de très grands contrastes: depuis les chorals recueillis jusqu'à la tarantelle en bribes du dernier mouvement. Le premier quatuor de Janacek, d'après Tolstoï, retrace dans sa concision des questions sur l'expression individuelle, la musique comme passion dangereuse, et la fusion du savant avec le populaire. Oeuvre hors du temps, le second quatuor d'Enesco se présente comme un kaléidoscope de jeux, un rêve où l'organisation logique est régie par le désir - couronné par des instants de contemplation rares.

- Vendredi 23 juin : Eglise d'Augers-en-Brie
Duo violon-violoncelle : Bach, Kodaly, Ravel - Concert à 20 h (à 19 h : projection d'un diaporama au sujet de ce site proto-historique)
Violon et violoncelle sont frères et rois, sans égaux dans leur capacité à exprimer des émotions particulières. Le Duo de Kodaly exploite, superpose ces émotions, comme l'élégie et l'épique au violoncelle, et l'impulsivité, le folklore au violon. La sonate de Ravel, en revanche, cherche à faire fusionner les instruments en une série de tuilages, de coutures, : Ravel y fait sonner un orchestre. En guise d'introduction, vous entendrez quelques Inventions de Bach, pensées qui bruissent dans l'esprit créateur...

- Samedi 1er juillet : Abbaye cistercienne de Preuilly - Egligny
Cordes et clarinette : Schumann/Busoni, Haydn, Mozart - Concert à 19 h
A Preuilly, le silence et la mémoire sont des alliés très précieux pour ressentir. A 18 h, vous êtes donc tout d'abord invités à visiter ce site unique de 900 ans, guidés par le CERAP
Vous entendrez ensuite le Quatuor à cordes Op. 64 n°2 en B mineur de Joseph Haydn qui offre une densité de son rare, une limpidité presque forcenée au regard de la frivolité et de la facilité des oeuvres dites classiques. Colonne du répertoire de musique de chambre, par la vision qu'il propose et sa structure, le quintette à cordes avec clarinette en la majeur K 581 clôt le concert, requérant une attaque précise du son à laquelle la Grange, transformée pour l'occasion en auditorium, prête ses qualités acoustiques pures. Périple musical où l'on croisera également cette pépite : un arrangement de Ferruccio Busoni de l'Abendlied n°12 op 85 de Schumann.

Liens vers le détail des réservations et réservations ou sur resaconcert@orange.fr / 01.64.01.59.29.
- Contact: Léo Marillier, 06.32.51.83.00. (leomarillier.violin@gmail.com www.leomarillier.com
(- Photos de l'affiche et du Château de Flamboin, transmises par Léo.)

vendredi 16 juin 2017

Musique avec Denis Deniau, Jacky la Gratte et Michel Minguez à Provins, ce 17 juin

Il y a quelques temps déjà, ce message nous parvenait de Denis Deniau: ce samedi 17 juin, il sera place du Châtel en ville haute à Provins, accompagné de ses amis musiciens comme lui, Jacky la Gratte et Michel Minguez pour un grand moment de musique, à partir de 20 heures.




Au programme, guitares, contrebasse et voix avec des standards de Jazz, des chansons des années 60/70/80 et des variétés internationales... L'entrée est gratuite et possibilité de se restaurer sur place à condition de réserver au 06.71.98.48.82.
Nos photos: Sur l'une, Michel Minguez et sur l'autre Jacky la Gratte.

Le Chœur du Montois et du Provinois, en concert à Provins, ce samedi 17 juin

Pour ceux qui pourraient encore prendre cette information à temps, demain samedi 17 juin, concert ''Chants sacrés'' du Chœur du Montois et du Provinois, dans la chapelle de l'Hôtel Dieu, rue Saint Thibault à Provins, à 18h30.

Selon Michel Flon qui nous a informés, le nombre de places étant limité, il était plus prudent de réserver, notamment au 06.82.26.81.70 ou 06.21.53.28.14.

Au programme de ce concert: G. Allegri (Miserere Mei Deus), E. Astorga (des extraits de Stabat Mater), G. Fauré (Cantique de Jean Racine), par le Petit Chœur du Montois et du Provinois sous la direction de Fabrice Sansonetti et accompagnement au piano de Colette Caurier. Participation de Maud Chabanis, soprano.

- Entrée à 10 € pour les adultes et gratuité au moins de 16 ans.

mercredi 14 juin 2017

L'Atelier des Presses de Jean-Pierre André ''fait son cirque'', jusqu'au mercredi 21 juin, à Provins

Ouverture ce mercredi 13 juin, Hôtel de Savigny à Provins, 1 place du Châtel en ville haute, de l'exposition consacrée aux travaux et réalisations des élèves du cours d'arts plastiques Jean-Pierre André, exposition dont le vernissage aura lieu ce samedi 17 à partir de 18 heures et auquel convient le Conseil municipal de Provins, Ghislain Bray adjoint chargé de la culture et Christian Jacob député-maire.


Exposition avec entrée libre, visible du mardi au vendredi de 14 à 18 heures et le week-end de 13h30 à 18h30. Deux photos accompagnent cet écrit: celle du carton d'invitation représentant une des œuvres exposées et une autre, prise lors de l'une des dernières représentations des élèves de Jean-Pierre André, galerie de l'A.A.R.E.C. à Provins, rue Garnier Pagès. (Le maître s'y trouve en présence de deux de ses élèves).

mardi 13 juin 2017

Sous le soleil promis, Saint-Brice était au rendez-vous de sa Foulée

La Foulée saint-briçoise 2017: beaucoup de nos interlocuteurs espèrent des photos de cette course sur route qui s'est déroulée sur son parcours habituel de Saint-Brice, le dimanche 4 juin dernier, restant sur leur attente après les premiers clichés que nous diffusions au soir même de cet événement.

Nous allons de fait, continuer sur la lancée et après, entre autres, la photo des trois premiers de la course des 5 kilomètres dont le départ est toujours donné en premier, au moment de leur passage rue des Chomettes avant de prendre celle du Gué Paillard (à cet endroit de la course, nous avons pratiquement toujours le podium final. Ce jour là, en l'occurrence, Grégory Hennion du CS Provins-Athlétisme, Benjamin Prevost, non licencié, seniors l'un et l'autre, et le jeune Oussama Samlali, 1er junior, lui aussi du CSPA), nous allons proposer les trois suivants: Ayman Samlali (CSPA - 1er cadet), Dominique Bruneaux (Coulommiers Brie-Athlétisme - 3ème senior) et Lucas Cerqueira (CSPA - 1er espoir), le sociétaire de Coulommiers arrivant à passer Ayman Samlali avant la ligne d'arrivée.




- Pour ce soir, nous accompagnerons ces photos de trois photos de ''signaleurs'' (rue de la Dame/rue des Acacias, rue de la Dame, Rue Pierre Dupont) qui font partie intégrante de la course et sans lesquels, nous savons tous bien qu'elle ne serait pas ce qu'elle est.







lundi 12 juin 2017

L'Appel historique du 18 juin 1940, commémoré dimanche prochain à Provins

Les cérémonies commémorant la Libération des camps de concentration et d'extermination du 30 avril 1945, la fin de la guerre du 8 mai suivant, le massacre d'Oradour sur Glane du 10 juin 1944, celui des fusillés de Chalautre la Petite du 27 août 1944 sont en lien avec la guerre 39/45. Tout comme la cérémonie marquant le 77ème anniversaire de l'Appel historique du 18 juin du Général de Gaulle, à laquelle convient le Conseil municipal de Provins et Christian Jacob le député-maire.

À noter un changement d'horaire ce dimanche 18 juin prochain, du fait ce même jour, des élections législatives.
Rendez-vous est donc donné à 9h30, au Monument de la Résistance, sur les allées d'Aligre, pour une lecture de l'appel du 18 juin 1940 suivie d'une dépôt de gerbes.



L'appel:
Dans ses mémoires de guerre, le Général de Gaulle décrit lui-même les circonstances qui ont conduit à cet appel: ''La première chose à faire était de hisser les couleurs. La radio s'offrait pour cela. Dès l'après-midi du 17 juin, j'exposai mes intentions à M. Winston Churchill. Naufragé de la désolation sur les rivages de l'Angleterre qu'aurais-je pu faire sans son concours ? Il me le donna tout de suite et mit, pour commencer, la B.B.C. à ma disposition. Nous convînmes que je l'utiliserais lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice. Or, dans la soirée même, on apprit qu'il l'avait fait. Le lendemain, à 18 heures, je lus au micro le texte que l'on connaît.''

( La photo qui accompagne cet écrit est issue de la cérémonie du 8 mai dernier, prise à Saint Brice.)